Comment suis-je devenu professeur de guitare à Toulouse?

Depuis ma tendre jeunesse, les samedis et dimanches, se passaient en musique, bien entendu, ce fut d’abord la musique de mes parents pour ensuite laisser place à la musique que les amis écoutaient, et bien sûr , celle de mon professeur de guitare me fit connaître …

Etant un bon mélomane , un jour ma mère me dit “ tu devrais apprendre à jouer d’un instrument

Cela ne fit qu’un tour dans ma tête, guitare !

Donc, faisant énormément de vélo, je partais n’importe où, Toulouse et ses environs, je parle, d’environs, c’est plutôt simple, à Toulouse c’est le secteur de La Côte Pavée car c’était là où j’habitais depuis que j’étais né, donc, j’allais rendre visite à mes amis.

Ensuite, mes parents décidèrent de partir à Balma, ce qui me fit découvrir , Saint Orens, Mons , Flourens et Fonsegrives …Euh ! Pardon ! Je ne suis pas là pour vous parler de mes balades à vélo, mais de la fabuleuse histoire qui changea ma vie à jamais !

Ma mère me trouva un prof de guitare pour prendre des cours de guitare la semaine qui suivit. Elle me dit, que ça devrait être un bon professeur pour moi, car il enseignait la guitare avec une pédagogie différenciée

Bien sûr , que ça ne me disait rien du tout …. Elle m’expliqua que c’était un enseignement basé uniquement sur l’élève . Waouh ! C’était du sûr mesure pour moi !

C’est à cette instant que me revint l’histoire de mon surnom le petit bourricot !

Nous étions en classe de Français, et bien entendu je ne comprenais pas grand chose et la professeur me posa une question à laquelle je ne pu répondre et me lança “alors le petit bourricot ne peut pas me répondre“ tout le monde éclata de rire…

Je levais la main pour une fois, car je ne levais jamais la main en cours, et lui demandais , c’est quoi un bourricot ? Ce qui fit rire une autre fois toute la classe !

Elle me dit le sens littéral de la définition en me disant que c’était un petit âne d’Afrique du Nord et j’appris par la suite le sens métaphorique qui voulais dire « personne sotte et borné »

Bon, jusque là, pas de souci , elle avait vu juste…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up