Le jour ou j’ai tout compris, en fait jouer de la guitare c’est facile !

Les Fêtes de Noël arrivaient à grand pas ! J’étais content pour deux raisons, la première était que ça faisait un an et demi que je étais en train d’apprendre à jouer de la guitare et la deuxième était que je savais que mon cadeau serait une guitare… !

En ce qui concerne la première, j’étais impressionné car j’arrivais à jouer au moins trente morceaux en tous genres. Bien entendu, il m’arrivait d’avoir quelques soucis en jouant des morceaux comme, Je dis aime, de M, Where is life de Keziah Jones .

Mon professeur me disait que la différence entre les autres chansons et celle là, venait du fait que, celle-ci n’étaient pas rentrés en mémoire du geste… Comme il le disait… En terme technique ça s’appelle mémoire procédurale et lui préférait l’adoucir avec mémoire du geste haha !

Ensuite, il me disait qu’il fallait se l’approprier en le jouant de temps à autre sans se prendre la tête, et comme nous étions qu’au début d’apprendre à apprendre nous étions encore victime de la réflexion, et comme il s’amusait à le dire, les douaniers de la pensée sont passés par là…

C’est vrai que nous étions belle et bien bloqué par nos pensées… Bah oui ! De quinze à trente répétitions notre cerveau a tout absorbé… Bon de là, bien qu’il m’en faille cent en tant que petit bourricot ok ! Je n’avais pas besoin de revenir à la réflexion c’est vrai !

Comme il me disait quand tu prends ton vélo et que tu descends à Toulouse pour ton cours, tu ne mets pas les roulettes sur ton vélo comme quand tu as appris à en faire…

Pour la guitare c’est pareil ! Tu n’as pas besoin de revenir sur ce que tu dois faire étant donné que ton cerveau le sait déjà… ! Et au delà de bien jouer de la guitare, cela nous permet de prendre les raccourci pour aller d’un point A à un point B quoi que nous apprenions dans la vie…

Je savais que son savoir lui venait de sa mère qui avait travaillé en neurologie et avait obtenue ensuite son doctorat en neurosciences .

J’admirais le savoir de ces personnes qui avaient des connaissances sur le cerveau humain.

C’était incroyable car avec le peu de connaissance que j’avais apprise grâce à la guitare, c’est comme si j’étais devenu un super héro ! Mes bulletins scolaires étaient impressionnants, mes parents n’en revenaient pas ! Au foot, mon entraineur me disait que j’avais vraiment progressé, et à la guitare je n’en revenais pas à quel point j’étais devenu assez bon !

Pour l’anecdote mon professeur de guitare me disait… Tu peux enlever le assez devant bon ! Tu crois que en un an et demi tout le monde arrive à jouer autant de morceau….

C’est vrai que je n’ai jamais eu confiance en moi…

Et pour la deuxième raison , je vous le dirai quand le père noël sera passé….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up